top of page

Comprendre le cycle menstruel et les saisons du cycle féminin

Dernière mise à jour : 3 nov. 2023


comprendre-cycle-menstruel

Comprendre le cycle menstruel permet de se mettre à l’écoute de soi, de ses ressentis et de son corps pour mieux comprendre ses besoins et ses émotions. L'objectif est une acceptation des menstruations, un mieux vivre et plus d’harmonie dans son quotidien. En plus d’une meilleure compréhension de soi, observer et suivre son cycle naturellement (cf. symptothermie) permet également de voir si tout va bien et s'il n’y a pas d’anomalie dans son cycle. Cela permet aussi de repérer quand est sa phase fertile dans le but d’avoir ou non un enfant.


Qu’est-ce que le cycle menstruel ?

C’est un processus hormonal naturel qui chaque mois rend la femme fertile en préparant le corps à une grossesse. S'il n’y a pas d’ovule fécondé, la femme aura ses menstruations. Le cycle menstruel commence à l’adolescence lors des premières règles et s’étend jusqu’à la ménopause. En moyenne, une femme aura près de 450 fois ses règles dans sa vie, il est donc grand temps de faire la paix avec ses cycles ! Le cycle féminin dure en moyenne 28 jours, je dis en moyenne, car il est fréquent d’avoir des cycles plus court ou plus long ! Beaucoup de femme ont des cycles variant de 30 à 33 jours (en cas de doute sur la durée de vos cycles, n’hésitez pas à échanger avec votre gynécologue ou sage-femme).


Le cycle est divisé en 4 grandes phases : les menstruations, la phase folliculaire, l’ovulation et la phase lutéale. Ces phases sont insufflées par des variations hormonales. Nous vivons donc de façon cyclique : avec différentes émotions, humeurs, énergies. D’un point de vue énergétique, on parle de vivre les 4 saisons : vivre son hiver, son printemps, son été et son automne intérieur.

❝ Nous vivons de façon cyclique :
avec différentes émotions, humeurs, énergies ❞

Cette cyclicité nous demande d'aller avec le "flow", de suivre le "courant" pour respecter l'énergie de son corps afin de vivre chaque phase au mieux. C’est donc ok d’avoir une phase durant laquelle on se sent au top et une phase dans laquelle on se sent plus à plat. C’est même plus que ok, c'est naturel !


Zoom sur les 4 phases du cycle menstruel

Les menstruations : la saison de l’hiver

comprendre-cycle-menstruel

L’arrivée des menstruations marque le premier jour d’un nouveau cycle menstruel. L’absence de fécondation au cycle précédent entraîne une chute hormonale (chute de progestérone et d’œstrogènes) qui déclenche les règles. Les règles sont l’évacuation de l’endomètre (le cocon qui tapissait l’utérus afin d’accueillir un fœtus) et peuvent durer entre 3 à 7 jours en fonction des femmes.

Cette chute hormonale peut nous rendre fatiguée, la sensation d’être « vide » peut se ressentir les premiers jours des menstruations.


Comme à la saison hiver, il est préférable de rester à la maison se reposer et de cocooner afin de préserver son énergie. Prendre tout le repos nécessaire sans culpabiliser, ralentir si l’on peut le rythme du quotidien, car bien se reposer dans cette phase est essentiel. Cela permet d’assurer une bonne distribution de l’énergie tout au long du cycle qui arrive ainsi qu’un meilleur équilibre hormonal.


La phase folliculaire : la saison du printemps

comprendre-cycle-menstruel

Cette phase est à cheval avec les menstruations et s’étend jusqu’à l’ovulation, elle démarre de J-1 à J-14 environ ; J-14 étant une donnée indicative, car l’ovulation peut être bien plus tôt ou bien plus tard, cela est variable et propre à chaque femme d’où l’importance de suivre son cycle féminin avec des méthodes d’observation comme la symptothermie.


Durant cette phase, le corps commence à produire progressivement plus d’œstrogènes afin de déclencher l’ovulation quand le taux sera assez haut. C’est une phase préparatoire où le corps se prépare à accueillir à la vie : la muqueuse utérine appelée endomètre commence à s’épaissir et des follicules grandissent dans les ovaires. Ce processus prépare l'organisme à la libération d'un ovule (un seul follicule mature plus que les autres) qui aura lieu à la phase suivante. D’un point de vue ressentis, nous vivons un printemps intérieur : l’énergie revient doucement, fleurit. On est confiante, optimiste et créative, prête à se mettre dans l’action, la réalisation.


L’ovulation, la saison de l’été

comprendre-cycle-menstruel

L'ovule est libéré par l'ovaire, il va ensuite voyager à travers les trompes de Fallope jusqu’à l’utérus et pourra être fécondé par les spermatozoïdes en chemin. L’ovule a une durée de vie que de 12 h à 24 h, les spermatozoïdes peuvent eux vivre entre 2 et 5 jours dans l’utérus ce qui donne une période fertile de 5 jours par cycle.


Les indicateurs naturels de l’ovulation sont :

  • la glaire cervicale qui va changer et devenir beaucoup plus fluide afin de favoriser la circulation des spermatozoïdes ;

  • le col de l’utérus qui sera haut et ouvert et la température du corps qui augmente (Pour en savoir plus je vous invite à vous renseigner sur la symptothermie). C'est la phase la plus courte du cycle, vécue comme l'été : on peut ressentir beaucoup plus d’énergie, on se sent bien ! On est dans la communication, tournée vers les autres, l’envie de faire pleins de choses. On peut ressentir plus de désirs et d’envie sexuelle à ce moment-là.

La phase lutéale : la saison de l’automne

comprendre-cycle-menstruel

C’est la dernière phase du cycle menstruel qui dure approximativement 14 jours (plus ou moins en fonction des femmes et des cycles). L’hormone prédominante est la progestérone qui va épaissir la paroi utérine (endomètre) afin de créer un cocon gorgé de nutriments propice au bon développement de l’embryon si fécondation il y a. S'il n’y a pas eu fécondation la paroi utérine (endomètre) va se décomposer et sera évacuée pendant les menstruations.


La phase lutéale correspond à la saison de l’automne : l’énergie est là mais commence doucement à décroître. Elle nous invite à ralentir, faire le tri, laisser de côté ce qui n’est pas nécessaire dans notre vie. C’est dans cette période que l’on peut ressentir le syndrome prémenstruel. Si l’on embrasse bien cette phase, que l’on reste à l’écoute de soi et ses besoins, cela nous permet de glisser plus en douceur vers les menstruations. Ainsi, vous vous préparez mieux à vivre l’arrivée d’un nouveau cycle. Si cette phase est pour vous une source d'angoisse où si le sentiment d'être déprimé s'installe, il est important d'en parler à un professionnel de santé. Vous pouvez également vous faire accompagner par des médecines douces telles que la Sophrologie.


Comment être plus à l’écoute de son cycle menstruel ?

En s'apportant plus d'attention et de bienveillance, on peut entreprendre un travail d'introspection, voici quelques outils qui peuvent vous accompagner sur cette voie :

1. Se questionner sur la manière dont on vit ses cycles, sur le regard que l'on porte sur le cycle féminin et les émotions associées ; 2. Utiliser un suivi de cycle naturel comme la symptothermie qui est basée sur le relevé quotidien de 3 indicateurs : glaire cervicale, prise de température au réveil et position du col de l’utérus. On peut s'aider d'une application comme moonly ou utiliser un tableau papier pour reporter le suivi du cycle ; 3. Tenir un journal de cycle : en y reportant son humeur, ses émotions, ses ressentis corporels, le suivi de son cycle et dresser un petit bilan au bout de 3 mois ; 4. Pratiquer la sophrologie ou le yoga qui favorisent le développement de la conscience de soi, de son corps et l’écoute de ses ressentis et ainsi mieux se comprendre.

Aménorrhée, cycle irrégulier, ménopause : comment écouter ses saisons intérieures ?

Trois réflexes simples à mettre en place vous permettent d'écouter vos saisons intérieures : 1. Prendre sa météo intérieure tous les jours ;

2. Prendre la lune comme référence qui en 29 jours passe par les quatre phases du cycle, les quatre saisons que nous avons vues haut. La pleine lune correspond à l'ovulation, la saison de l'été et la nouvelle lune correspond aux menstruations, la saison de l'hiver ;

3. Tenir un journal sur plusieurs mois en y reportant ses émotions, humeurs et énergies afin d'observer ses propres saisonnalités.

Pour aller plus loin S'il peut paraître difficile pour vous d'être à l'écoute de votre corps, difficile d'accueillir vos émotions, nous pouvons explorer cela ensemble à l'aide de séances de Sophrologie et/ou de Yoga au féminin pour cheminer vers plus d'épanouissement ♡

Le thème du cycle féminin sera plus approfondi lors d'un atelier Yoga de la femme spécifique : Comprendre son cycle, l'énergie de son cycle et adapter sa pratique au quotidien. Pour être informée


Vous pouvez enregistrer cet article sur Pinterest :

À très vite Valentine


Kommentare


bottom of page